Pratique : Savoir comparer les opérateurs télécoms fixe

  1. homme de dos qui réfléchit

Depuis l’ouverture à la concurrence en 1997, le marché des télécoms s’est profondément modifié.
En près de 20 ans, plusieurs opérateurs alternatifs se sont positionnés principalement sur le marché des professionnels, ce dernier représentant un marché colossal.
Avec l’émergence puis le développement plus récent des offres de téléphonie sur IP, une nouvelle vague de prestataires s’est engouffrée dans la brèche.

Comment dès lors comprendre les subtilités des offres que vous recevez ?
Quels arguments et éléments prendre en compte dans le choix de votre nouveau partenaire télécom ?
Découvrez quelques questions clés pour savoir comparer les opérateurs télécoms fixe.

2 types d’offres fixe : RTC et IP

Orange ayant annoncé récemment la fermeture progressive du RTC analogique, le réseau a encore quelques belles années devant lui.

Ainsi, vous avez encore le choix entre le maintien ou le renouvellement de votre PABX, et la migration vers des services télécoms sur IP (IPBX et Centrex).

Quels éléments considérer lors d’un changement d’opérateur ?

L’argument prix était auparavant l’aspect majeur lié au changement d’opérateur. Avec l’évolution des offres et des technologies, il faut apprendre à regarder les services associés au contrat que l’opérateur va vous proposer.

En effet, bien que le prix reste un élément faisant partie intégrante de la décision, la qualité du matériel proposé, la légitimité et la pérennité de l’opérateur, et sa capacité à apporter conseil et proximité prennent une place non négligeable dans le choix qu’il vous faudra faire.

L’arrivée de la téléphonie sur IP a en effet bouleversé significativement le nombre d’acteurs en place, de nombreuses Entreprises de Services Numériques (ESN, auparavant SSII) cherchant à diversifier leurs activités et s’improvisant opérateur alternatif. Veillez donc bien à vérifier leur capacité à délivrer le service annoncé, et leurs liens réels avec les grands opérateurs nationaux (Orange, SFR, …) dont elles empruntent une partie du réseau.

En parallèle, il faudra étudier les termes précis des forfaits fixes proposés.
Incluant maintenant quasiment toujours le lien internet, vérifier s’il est doublé (lien de secours) ou non, et le débit garanti par exemple.
Côté téléphonie fixe, et selon vos besoins, vérifier les conditions d’appels vers les mobiles, l’international ou l’illimité.
Enfin, il peut être judicieux de choisir un partenaire unique qui vous proposera également des forfaits mobiles. Cela a pour avantage de diminuer le nombre de vos prestataires et permettra de globaliser vos contrats.

L’accompagnement et le conseil avant tout

Présent à vos côtés pour quelques années, il est préférable d’opter pour un partenaire à votre écoute, capable de vous apporter une réelle proximité et un conseil fort sur les équipements qui seront les plus adaptés à votre situation.

Pour preuve, votre opérateur vous a-t-il déjà parlé de la sécurité de votre PBX ? Le piratage n’existe pas que dans l’informatique, les télécoms d’entreprise sont aussi la cible de pirates et il est de bon ton d’avoir un partenaire à ses côtés qui puisse vous accompagner dans la mise en place d’équipements et de paramètres de sécurité.

Mais il doit également pouvoir être joignable et disponible si vous avez besoin de faire évoluer votre contrat, pour coller à la vie de votre entreprise, que ce soit via un commercial attitré ou au travers d’un service client.

En suivant ces quelques arguments de bon sens, vous devriez être en mesure de décrypter plus facilement les offres et les services proposés par les différents opérateurs en téléphonie fixe, qu’ils soient nationaux ou alternatifs.