Vers la fin progressive du téléphone analogique

  1. telephone rouge à cadran

Souvenez-vous.
Il y a à peine quelques mois, en avril 2016, 3 millions de Français ont dû abandonner leur bon vieux poste hertzien, au risque de se retrouver face à l’écran noir de leur télévision.
France Télévision venait d’enterrer les antennes râteau au bénéfice de la TNT et des autres solutions de réception numérique.

Dans le même esprit, Orange vient de commencer à sonner le glas du téléphone analogique, au profit de la distribution des télécoms par ADSL et fibre optique.

Un arrêt programmé

« Cet arrêt résulte du fait que la pérennité de son réseau téléphonique historique pourrait être remise en cause d’ici quelques années. Les équipements et composants spécifiques à ce réseau deviennent obsolètes et des difficultés croissantes d’entretien apparaissent du fait de l’abandon de cette technologie par les équipementiers. Son exploitation excessive entraînerait donc des risques de dysfonctionnements, voire de coupures de service, importants » a expliqué Orange dans un communiqué de l’ARCEP.

Chez les particuliers, pas de problème majeur, une grande partie des foyers ayant migré vers une offre couplée internet/téléphonie, et, pour les derniers, il suffira simplement de connecter un boitier adaptateur entre la prise murale et le téléphone, permettant de basculer sur IP.

Pour les entreprises par contre, la situation est tout autre puisqu’elles sont encore nombreuses à utiliser aujourd’hui le réseau historique d’Orange, aussi bien pour leur téléphonie, leur standard téléphonique que leur service de fax.

Un calendrier échelonné

Exit les prise en T qui parsèment les murs de nos maisons et appartements, elles seront bientôt un élément de décor, signe d’un temps révolu.
Rassurez-vous, l’extinction du réseau analogique ne se fera pas en quelques mois, mais va bien s’échelonner sur plusieurs années.

En effet, le réseau téléphonique commuté (RTC), va fermer ses services au fur et à mesure entre 2017 et 2025. Orange cessera d’abord la production et la vente de nouvelles lignes T0 (VGA) dès 2018, sans impacter les lignes existantes, et dans le même temps, commencera à annoncer l’échelonnement de fermeture des plaques (zones servies par des commutateurs), avec un délai de préavis de 5 ans avant fermeture complète des services (cf calendrier ci-dessous annoncé par Orange).

 

Pas de panique, Orange a (presque) tout prévu…            

… Même s’il sera alors préférable de choisir de basculer sur un IPBX (PABX-IP) pour plus de confort, de sécurité et de fonctionnalités, ou encore sur un IPBX hébergé chez un tiers (centrex).

En effet, l’opérateur historique a déjà prévu  de proposer aux utilisateurs particuliers et professionnels de disposer d’un boîtier, qui se rapproche plus du modem que de la box. Mais ce boîtier semble ne permettre la téléphonie, sans couplage avec l’accès internet.

Nos conseils

Pour optimiser l’ensemble du réseau téléphonique et internet de l’entreprise, il devient largement préférable de choisir une solution tout IP, qu’elle soit locale (IPBX) ou hébergée (IPBX hébergé ou centrex). Au-delà de la modernisation de votre installation téléphonique et de l’accès à de nouvelles fonctionnalités, vous disposerez de liens internet sûrs et d’une qualité de services téléphonique optimisée.

Et demain ? Vous imaginerez même pouvoir confier à un prestataire unique la gestion de votre parc informatique et téléphonique, pour plus de souplesse, d’agilité et des coûts toujours plus avantageux…